Quels rôles les humains jouent-ils dans les cyber-violations ?

Les données sont l’actif le plus précieux de toute organisation, et la plupart des employés ont accès à des données commerciales sécurisées. Cela en fait la première ligne de défense pour lutter contre une cyberattaque. Cependant, les pirates informatiques ciblent les employés vulnérables avec des appareils non sécurisés et des techniques sophistiquées pour accéder au réseau de l’entreprise et compromettre des données précieuses.

L’erreur humaine est à l’origine de la grande majorité des problèmes de cybersécurité. Une étude a révélé que près de 88 % de toutes les violations de données résultent d’erreurs d’employés. De plus, 60% des professionnels de la cybersécurité admettent que leur personnel est le maillon le plus faible de la sécurité informatique.

Il est grand temps que les organisations et les employés prennent des mesures pour réduire la surface d’attaque et assurer une solide culture de cybersécurité.

Pourquoi les humains sont le maillon faible de toute organisation ?

Le paysage des menaces de cybersécurité devient complexe et menaçant même avec la pratique de réglementations strictes en matière de cybersécurité et l’utilisation de technologies émergentes. Dans ce paysage de menaces croissant, 57 % des entreprises supposent que leur équipe de sécurité informatique pourrait être compromise, et la menace la plus importante contre les cyberattaques est leurs employés.

Les humains sont le maillon le plus faible de toute entreprise et continuent d’être à l’origine des violations de données. Le rapport Verizon Data Breach Incident Report 2022 révèle que 82 % des cyber-violations impliquaient l’élément humain . 

En plus de cela, il existe quelques autres raisons qui rendent les employés vulnérables :

Sécurité logicielle inadéquate

Les employés ont tendance à être négligents lorsqu’ils effectuent régulièrement la même tâche. Cela transforme leur travail en quelque chose qui se concentre davantage sur l’efficacité que sur la prudence. En conséquence, ils commencent à négliger de suivre les procédures et pratiques de sécurité appropriées et compromettent souvent la cybersécurité de l’ensemble de l’organisation. Ils négligent même les mises à jour car elles consomment plus de temps ou les pop-ups sont peu pratiques, laissant les logiciels vulnérables aux cyber-attaques.

De plus, certains employés continuent d’utiliser des logiciels hérités avec des vulnérabilités connues. Ils utilisent généralement ces logiciels parce qu’ils y sont habitués, et non parce qu’ils ont des fonctionnalités exclusives. De plus, les employés désactivent parfois les options de mise à jour de sécurité car ils pensent que cela entrave leur travail. De telles actions compromettent toute la sécurité de l’organisation.

Faible sensibilisation à la sécurité

Les pirates installent facilement des logiciels malveillants, des logiciels espions ou des rançongiciels par l’intermédiaire d’employés vulnérables ou négligents. La plupart des employés ont une faible sensibilisation à la sécurité face aux cybermenaces et attaques en constante évolution qui les exposent à des acteurs malveillants pour accéder aux données de l’entreprise.

Les employés utilisent ou téléchargent même des logiciels non autorisés et mettent en péril la sécurité de l’organisation. Bien que tous les logiciels ne soient pas malveillants, ils peuvent contenir des vulnérabilités qui servent de passerelle vers votre système pour la menace malveillante.

Mauvaise gestion des données

Les employés travaillent chaque jour avec une énorme quantité de données et commettent des erreurs en les traitant correctement, ce qui entraîne des fuites de données. Ils peuvent envoyer des informations critiques par e-mail au mauvais employé. La plupart des employés sont responsables de l’envoi quotidien de nombreux courriels. En saisissant un destinataire incorrect, les données sensibles sont accessibles par une personne non autorisée. Ils peuvent même supprimer certains fichiers cruciaux pour libérer de l’espace sans se rendre compte de l’importance de ces fichiers. 

Des moyens efficaces pour réduire les erreurs humaines

Voici quelques-unes des façons de réduire la menace d’erreurs humaines :

Réduire les opportunités d’attaque

Changer la routine, les pratiques et les technologies de la culture de travail réduit la possibilité pour les employés de commettre une erreur. Les meilleures façons de commencer les efforts d’atténuation comprennent :

  • S’assurer que les employés n’ont accès qu’aux données essentielles à l’exécution de leurs tâches. Cela minimise la quantité d’informations dont dispose un employé, et même si elles sont compromises, les dommages ne sont pas à grande échelle.
  • Les erreurs liées aux mots de passe sont également une erreur humaine courante, les utilisateurs réutilisant ou partageant leurs mots de passe. Encouragez les employés à utiliser des mots de passe forts et complexes difficiles à déchiffrer. 
  • La mise en œuvre d’une approche de confiance zéro renforcera la sécurité de votre réseau et aidera à empêcher tout accès non autorisé.
  • Il est essentiel de s’assurer que les employés utilisent toujours des logiciels de cybersécurité comme les VPN et les logiciels antivirus. 

Les entreprises peuvent également automatiser des tâches pour gagner du temps, améliorer l’efficacité humaine et réduire les risques d’erreurs humaines. En automatisant des tâches spécifiques sujettes aux erreurs, les employés peuvent se concentrer sur d’autres tâches productives.

Combler le manque de sensibilisation et de connaissances grâce à la formation

Outre la réduction des opportunités qui poussent les employés à commettre des erreurs, la raison de ces erreurs doit être abordée. Dans ce but:

  • Éduquez les employés sur les pratiques de sécurité fondamentales et permettez-leur de prendre des décisions en donnant la priorité à la sécurité et en demandant de l’aide aux autres s’ils sont confus ou ne connaissent pas les conséquences de leurs actions.
  • Les sujets liés à la sécurité doivent être régulièrement abordés et les employés doivent s’engager plus fréquemment. 
  • Installez des affiches de sécurité ou des articles en ligne avec des conseils de sécurité qui servent de rappels. Cela peut être extrêmement utile pour les nouveaux employés qui ne sont pas associés au service informatique.
  • Encouragez les employés à signaler les signes d’une fuite de données et formez-les à détecter diverses techniques d’ingénierie sociale que les pirates utilisent souvent pour envahir le réseau de l’entreprise.

En plus de cela, il est également crucial pour les entreprises de surveiller les activités des employés. Ils peuvent être des menaces internes, entraînant une violation de données. Les outils de surveillance peuvent détecter les activités malveillantes et protéger le système contre les attaques ou les fuites de données.

Conclusion

Qu’on se le dise, l’humain est bien la première faille de sécurité mais en mettant en œuvre une politique de sécurité permettant de former les collaborateurs vous pouvez réduire fortement cette faille !

Tu pourrais aussi être intéressé par ces articles :

Laisse moi un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.